La revue et le mouvement Psy Cause associent des professionnels de différents pays et de plusieurs disciplines, qui s'expriment en langue française pour valoriser le champ de la psychiatrie. Ce site leur appartient.

Psy Cause Cameroun : Maladie-Santé-Terrain (MST) N°4. Étude anthropologique de la maladie à virus Ébola dans les pays à risque

Ce numéro de MST N°4 vise à résumer les activités qui ont émaillé le laboratoire PSY CAUSE Cameroun depuis janvier 2017. Ces activités ont été centrées sur la réalisation d’une étude anthropologique sur les facteurs de risques de transmission de la Maladie à Virus Ébola au Cameroun.

 

La réflexion autour de ce thème a été un véritable travail collectif sous la coordination de Dr NDONKO Péguy, Anthropologue de la santé. L’organisation de cette étude a résidé sur le fait que plusieurs restitutions ont été organisées en interne (au sein de UNICEF, Yaoundé) et en externe (sous le haut patronage du MINSANTE du Cameroun) afin d’adopter des méthodes de travail à la confrontation des résultats au terme d’une enquête de terrain dans cinq régions du Cameroun (Centre, Sud, Est, Sud Ouest, Extrême Nord).

 

En effet, contrairement aux autres numéros de MST où la décision de forger une réflexion commune sur un sujet s’effectue à partir de la volonté d’initier les étudiants à la recherche de terrain, celui-ci s’est construit à une très grande échelle (MINSANTE-UNICEF). À la collecte des données et des analyses, il nous a été donné de comprendre qu’une maladie considérée comme étant contagieuse dans le système biomédical, ne l’est pas forcement au sein des populations enquêtées. Les pratiques de prévention se lisent dans la manière dont les individus anticipent sur le malheur et tentent de se prémunir contre tout type d’infortune. Elles procèdent par des pratiques divinatoires pour connaitre l’origine ou, mieux, le sens du mal pour reprendre une expression si chère à Marc AUGE. Elles procèdent aussi par des pratiques de protection, de port d’objets autour des reins, par des offrandes et sacrifices aux esprits responsables des maladies et de la santé.

 

Ainsi donc, la Maladie à Virus Ebola est bien partie pour se propager au sein des communautés et causer des catastrophes humaines insoupçonnables. Fort de ces constats, le Cameroun a anticipé « preparedness » dans la lutte contre cette maladie en confiant au Cabinet d’étude PSYCAUSE CAMEROUN [Laboratoire des Sciences Sociales et Médicales pour le Développement], l’Etude des facteurs de risques de la Maladie à Virus Ebola.

 

L’un des résultats saillants qui en ressort est que les populations africaines en général et camerounaises en particulier ne se lavent pas les mains avant les repas et après les toilettes. On observe que les individus mangent partout et à tout moment sans avoir besoin de l’eau pour se laver les mains. À Yaoundé par exemple et presque par tout ailleurs au Cameroun, lorsqu’un individu veut manger du poisson braisé en bordure de route ; il se rince les doigts avec de l’eau dont on ne connait pas la potabilité, et quand il finit de manger ; il exige parfois un détergent pour laver les mains afin de débarrasser l’huile du poisson qui coule sur les doigts…

 

Le laboratoire PSYCAUSE Cameroun a été sollicité pour réaliser cette étude anthropologique sur les facteurs de risques de transmission de la maladie à virus Ebola au Cameroun. La cérémonie de restitution gouvernementale a eu lieu à l’Hôtel Merina à Yaoundé. Cette étude a été réalisée sous la coordination du Dr NDONKO Péguy avec la collaboration de plusieurs étudiants en sciences sociales, toutes filières confondues. Il s’agissait d’initier les étudiants à la pratique de terrain, la recherche action ou recherche opérationnelle. Notre laboratoire ne se limite pas uniquement sur la conception, le montage et la réalisation des projets ; nous abordons aussi l’aspect santé par des approches psychiatrique, clinique, et des traitements issus des fruits de nos recherches. Le diabète reste la maladie pour laquelle les populations viennent le plus en consultation, suivi des questions de l’infertilité dont nos résultats sont de plus en plus probants. Avec le concours des conseillers techniques nationaux et internationaux dans la réalisation des projets et les traitements psychiatriques, nombreux sont aujourd’hui les étudiants qui n’ont pas eu la possibilité de continuer leurs études en raison par exemple d’une mauvaise mention ou de quelques autres motifs que ce soit, PSYCAUSE Cameroun vous accompagne dans votre carrière de chercheur professionnel et dans la rédaction de vos travaux universitaires (Mémoires, Thèses, …).

 

L’auteur de cette étude est disponible pour présenter les résultats de ces recherches dans tous les pays où besoin sera.

 

Dr NDONKO Péguy, Anthropologue de la santé, Coordonnateur National du Laboratoire PSYCAUSE CAMEROUN

 

Adresse : Dr Ndonko Peguy, Anthropologue de la santé, Directeur du Laboratoire Psy,Cause Cameroun

Tel : 242811596/677539213/697272893

Email : pegndonko@yahoo.fr

Située derrière la chapelle Nsimeyong à Yaoundé au Cameroun

 

 

 

 

Écrire les chiffres et les lettres apparus ci-dessous, dans le rectangle en dessous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA
Change the CAPTCHA codeSpeak the CAPTCHA code