La revue et le mouvement Psy Cause associent des professionnels de différents pays et de plusieurs disciplines, qui s'expriment en langue française pour valoriser le champ de la psychiatrie. Ce site leur appartient.

Psy Cause Canada au cinquantième congrès de l’AMPQ à Mont Tremblant (Volet N°2 : le bloc)

08-ouverture-blocLe 3 juin 2016 en après midi, près de 400 psychiatres québécois rejoignent la salle de l’Hôtel Fairmont Mont Tremblant attribuée au « bloc » de Psy Cause Canada. Cette activité comporte deux parties : un temps de présentation de Psy Cause, puis le temps de la conférence du Pr Philippe Jeammet de Paris « Se détruire pour exister : le paradigme de la psychopathologie moderne », suivi d’échanges avec la salle. Ce « bloc » s’inscrit dans le cadre d’une première activité conjointe AMPQ/Psy Cause Canada, visant à faire connaître l’existence de la revue et de l’organisme Psy Cause.

 

Sur le podium, se retrouvent les acteurs de ce 9-bloc-groupebloc : le Dr Pierre Assalian, président du Comité de développement professionnel à l’AMPQ ; le Pr François Borgeat, membre du conseil d’administration de Psy Cause International ; les Drs Marcel Hudon et Suzanne Lamarre, conjointement coordonateurs de Psy Cause Canada, et le Pr Philippe Jeammet, conférencier invité. Ce dernier a fait l’objet d’une description dans la documentation affichée au kiosque Psy Cause Canada : « L’AMPQ et son partenaire PSY CAUSE Canada sont fiers de vous présenter le Pr Philippe Jeammet, professeur émérite à l’Université René Descartes (Paris 5). Il est psychiatre d’enfant et d’adolescent. Il a travaillé pendant 40 ans dans ce qui fut le premier service de psychiatrie dédié aux adolescents et jeunes adultes à l’Hôpital International de l’université de Paris qui devint l’Institut Mutualiste Montsouris dans les années 90. »

 

Le Dr Pierre Assalian prononce quelques mots chaleureux de salutation et de bienvenue. Il souligne un rapprochement avec Psy Cause, qui est nouveau et apprécié par l’Association des Médecins Psychiatres du Québec. Il exprime l’espoir qu’il soit le début d’une série prometteuse.

 

10-BorgeatLe Pr François Borgeat prend alors la parole. Il a été chargé de représenter à Mont Tremblant l’équipe dirigeante de Psy Cause International. La teneur de son propos nous a été confiée par lui même en vue de ce compte rendu : il a brièvement décrit les débuts de Psy Cause et le rôle fondateur des Drs Jean Paul Bossuat et Thierry Lavergne. Mais, précise t’il, « j’ai surtout parlé de l’intérêt des congrès Psy Cause, racontant ma découverte de l’association lors du congrès au Cambodge (en 2012), en y voyant là une bonne raison de s’intéresser à Psy Cause.  Bien des congrès à l’étranger sont proposés, mais ils ne sont le plus souvent que le transfert d’activités sous le soleil sans lien avec le pays d’accueil : congressistes et conférenciers se déplacent dans un hôtel du sud sans participation des locaux… Au Cambodge ce fut bien différent avec les liens avec le bouddhisme, l’histoire du pays et des personnalités comme le Pr Ka Subaunat. Ce sera pareil en Guyane, destination très exotique, et ça pourrait attirer bien des québécois… »

 

Il a aussi mentionné la revue : son orientation vers la pratique, et l’importance des africains. L’implantation et le rôle majeur de notre publication dans ce continent, sont au Québec, selon lui, un motif de premier ordre pour s’y intéresser.

 

11-Hudon-blocLe Dr Marcel Hudon raconte alors qu’il intervient à son tour : « Je l’ai suivi au microphone pour présenter le Professeur Jeammet qui en était à sa cinquième visite au Québec. » Rappelons que le Dr Marcel Hudon a été à l’origine de son invitation au bloc de Psy Cause Canada en partenariat avec l’AMPQ. Il avait pensé à lui pour une conférence représentative d’une forme de pensée qui illustre au mieux l’identité de Psy Cause en général et au Québec en particulier. Il s’agit de « faire la promotion des valeurs chères à Psy Cause, en particulier celle d’une psychiatrie centrée sur la personne, à l’écoute de son mal-être et à l’affut de ce qui pourrait l’aider à retrouver le sens des valeurs possiblement perdues en cours de route. » Le Dr Marcel Hudon nous confie qu’il n’a pas été déçu par la prestation du conférencier qui a été à la hauteur de ce qu’il attendait.

 

 

 

 

 

12-Jeammet-blocIl raconte : « le professeur Jeammet nous a présenté sa communication de façon très personnelle, sans se référer à son texte ou même à quelques notes, revenant à plusieurs reprises sur sa chance et son bonheur d’être psychiatre à ce moment particulier de l’évolution des connaissances, se montrant tout aussi ouvert à l’apport des neurosciences qu’aux développements en provenance des sciences humaines et de la psychanalyse. » Le Dr Marcel Hudon précise qu’il n’a pas eu la chance de rencontrer souvent l’enthousiasme et de dynamisme que le communicant a su partager avec son auditoire.

 

« La période des questions suffisamment longue a permis un bon échange avec des participants enthousiastes. Elle fut animée et la dernière personne lui ayant adressé une question lui a demandé si ce n’était pas trop lui demander de nous dire comment il avait pu arriver à communiquer avec un tel entrain et un tel enthousiasme. Il a répondu à cela qu’il tenait son dynamisme des multiples rencontres qu’il avait pu faire tout au cours de sa vie, en mentionnant notamment sa compagne de plus de cinquante années de vie commune qui se trouvait dans la salle. Nous étions tous contents de sa formulation et sa compagne Nicole semblait l’être encore plus que nous. »

 

Mme Carmen Lallier, notre photographe de l’événement, a également apporté son témoignage à propos des échanges qui ont fait suite à la conférence : « j’ai noté comme ça, certains commentaires suite à la présentation de Pr Jeammet :

« Juste pour vous entendre, ça vaut la peine d’être venu aujourd’hui. »

« J’ai le sentiment de verticalité et cela fait du bien. »

« C’est un message que vous nous apportez avec une vitalité qui confirme l’espoir possible. »

« Il a quelque chose de profondément humain dans ces propos et c’est vrai que la psychiatrie est une belle profession. Inspirant. » »

 

13-Jeammet-conferenceElle nous apporte la conclusion à propos du déroulement de ce bloc de Psy Cause Canada : « tout s’est déroulé avec une belle fluidité, je trouve, entre les présentateurs : on sentait la cohésion dans ce groupe… » Voilà qui augure bien de l’avenir de Psy Cause Canada !

 

Quant au contenu de la conférence du Pr Philippe Jeammet, il sera publié dans son intégralité dans le N°71 de la revue Psy Cause. De plus, nous envisageons un troisième volet à la fin du mois : une reprise du contenu qui serait accompagnée d’un lien pour accéder à la vidéo de la conférence réalisée par l’AMPQ.

 

Jean Paul Bossuat, à partir des contributions écrites de Marcel Hudon et de François Borgeat, photographique et écrite de Carmen Lallier

 

 

 

Écrire les chiffres et les lettres apparus ci-dessous, dans le rectangle en dessous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA
Change the CAPTCHA codeSpeak the CAPTCHA code