La revue et le mouvement Psy Cause associent des professionnels de différents pays et de plusieurs disciplines, qui s'expriment en langue française pour valoriser le champ de la psychiatrie. Ce site leur appartient.

Réunion – anniversaire de Psy Cause Cameroun à Yaoundé le 21 juillet 2013

Les réunions mensuelles de Psy Cause Cameroun se suivent, mais ne se ressemblent pas. La réunion du 21 juillet 2013 a été placée sous le signe de l’anniversaire de cette association. Elle intègre en même temps le bilan annuel des activités de Psy Cause Cameroun. Une semaine avant cette date, des billets d’invitation ont été distribués à des invités de marque. La majorité d’entre eux n’avait pas connaissance de cette structure. Beaucoup de membres de Psy cause se sont fait remarquer par leur absence en raison sûrement des vacances. Mais la salle de Psy Cause était pleine et certains invités se sont installés dans les couloirs.

 

L’évènement commence par une prière dite par Jocelyn Doumtsop, Coordonnateur-Adjoint de Psy Cause Cameroun. Cette prière est adressée particulièrement au Seigneur qui a permis l’existence de cette structure au Cameroun et favorisé la naissance de celle-ci dans nos idées et nos cœurs. Un an déjà, c’est par la grâce de Dieu tout puissant. Personne ne pouvait y croire à nos débuts, car les réunions avaient commencé dans les domiciles des membres, ensuite à l’hôpital Jamot de Yaoundé et au bout de trois mois, nous avons eu notre siège. Seigneur, donne nous encore de ta force, de ton intelligence, ouvre le cœur des âmes sensibles  pour leur soutien afin que Psy Cause Cameroun devienne une référence en Afrique et même dans le monde.

 

1-Mireille-Doungue-Joseph-SouckAprès cette prière, le Coordonateur National de Psy Cause Cameroun prend la parole pour annoncer le second point de l’ordre du jour que chacun pouvait d’ailleurs lire sur le programme préalablement distribué à toutes les personnes présentes. Il présente Mireille Doungue, membre de Psy Cause Cameroun venue de l’Université de Dschang. Elle est enseignante à l’ENIEG de Dschang et à l’Université de Dschang, Elle a été institutrice de l’école primaire et maternelle pendant neuf ans. Elle est Doctorante en Psychopathologie à l’Université de Douala. Le titre de sa thèse est : « Déconstruction de soi, reconstruction de soi et dissonance cognitive dans la dépigmentation volontaire : une radioscopie des problèmes identitaires dans le décapage au Cameroun ». Elle a soutenu en 2005 une Maitrise en psychologie sur : « Les conduites délictuelles et sentiment social chez l’enfant de la rue à Douala » et un Master II en 2007 sur le : « vécu familial et gestion de l’angoisse chez le préadolescent victime d’abus sexuels. » Elle est donc autorisée à présenter son travail de recherche en 30 mn, après quoi suivra la phase de questions-débats.

 

La dépigmentation de la peau est au centre des questionnements sur le vécu des femmes au Cameroun. La majorité des femmes qui se décapent, recherche un soi qu’elles n’ont pas, cherchant à plaire et à séduire davantage. Cette pratique, bien qu’ancienne, expose les femmes à des risques multiples. La littérature psychologique et même ethnologique reconnaît que des études existent sur la question de la couleur de la peau, en passant par la problématique du Noir et du Blanc et les questions de discriminations, de stéréotypes etc…

 

M. Souck Joseph, enseignant d’économie sur la photo ci-dessus apprécie le cadre de Psy Cause Cameroun, un cadre agréable pour la recherche. Il souhaite que les étudiants en cycle de recherche s’y inscrivent massivement. Il ne manquera pas de faire à la doctorante des remarques sur le fond et la forme de sa thèse et de l’exhorter à plus d’efficacité au travail. Il précise à l’attention du public qu’un travail de thèse est différent d’un rapport ou d’un compte rendu de réunion. Pour Joseph 2-P2Souck, il faut mettre de la méthode dans le discours scientifique. Il a relevé l’absence de la dimension économique dans ce travail pourtant très ouvert à l’économie du marché. Il rappelle avec Karl Marx, que tout acte économique requiert un profit et que par conséquent, les produits cosmétiques liés à la dépigmentation diminuent considérablement le panier de la ménagère pour des raisons d’esthétique corporel.

 

Après le brillant exposé de la doctorante Mireille Doungue qui a respecté le chrono, le reste du temps a été consacré au débat. Pour Jocelyn Doumtsop, le titre de la thèse ne tient pas, il est long et surchargé de concepts qui ne vont pas ensemble et qui ne cadrent pas avec la présentation du travail. Pour lui en tout cas, le titre est à reformuler. Il lui sera reproché de s’intéresser seulement aux femmes alors que les hommes se décapent aussi, d’où la nécessité d’une une approche questionnant le genre dans la dépigmentation au Cameroun.3-youmbi Lucas Youmbi pense que les femmes se décapent pour des raisons d’ordre stratégique (séduire le mari, garder son homme), mais il propose à l’exposante de se décaper aussi pour mieux comprendre le problème des femmes qui se décapent, il requiert ainsi l’approche de l’observation participante. Le Dr Ndonko Peguy fait des critiques appuyées sur la forme de la thèse et pense que l’étudiante semble perdre beaucoup de temps parce que le travail n’est pas encore structuré. Il conseille une approche pluridisciplinaire pour bien lire son orientation.

 

Après la phase de question débat, Dr Ndonko présente en 10 minutes un exposé sur  « l’infertilité du couple ». Son exposé capte les esprits, suscite des réactions d’alarmes et d’inquiétudes multiples de la part des invités. Cet exposé replace la problématique de la vie au cœur de l’actualité et les études de Lévi-Strauss sur la parenté, de Eric Fassin sur la procréation médicalement assistée, de Jean Fritz Piaget sur le développement de l’intelligence de l’enfant, sont remises en cause. L’étude qu’il présente a été réalisée à l’hôpital Jamot de Yaoundé avec la collaboration et la coopération du Dr Kamga Olen Jean Pierre et des enquêteurs Jocelyn Doumtsop, Evaris Nana Pokam. L’attitude des invités va obliger le Dr Ndonko Peguy à suspendre la présentation de son étude pour procéder à la phase des questions réponses. Surprise! C’est tout le monde qui lève le doigt pour poser une ou plusieurs questions à l’orateur du texte sur l’infertilité du couple.

 

4-RevuesLe Dr Ndonko rappelle aux chercheurs le sens exemplaire de sa démarche en se soumettant lui même à l’exercice de présentation : tout travail susceptible d’être publié dans la revue « Psy Cause », doit faire l’objet d’une présentation publique avec débat, le ou les auteurs quels qu’ils soient pouvant ainsi améliorer leur texte avant soumission. Les invités sont flattés de la « danse pluridisciplinaire » dont le Dr Ndonko Peguy fait montre dans ses réponses. Il intervient d’abord comme anthropologue de la lignée de Marc Augé ou Didier Fassin, il essaie bien de répondre comme un médecin et utilise aisément les concepts de psychiatrie et de psychopathologie. Ce maniement disciplinaire lui sied bien dans son élégance langagière. Ne pouvant répondre à toutes les questions, il propose que les discussions puissent continuer individuellement et que le même thème puisse revenir à l’ordre du jour le mois prochain et précise que le texte entier sera publié dans le prochain numéro de la revue Psy Cause qu’il recommande vivement aux lecteurs du monde entier. « Pendant très longtemps, on a pensé que la stérilité était le problème des femmes ; aujourd’hui plus qu’hier les hommes sont de plus en plus concernés et les causes sont diverses ; les membres d’une lignée entière sont stériles, tous les enfants d’un couple sont inféconds ; le médecin doit faire son diagnostic et l’anthropologue le sien » déclare le Dr Peguy Ndonko qui pense que des solutions existent.

 

Il passe ensuite la parole au Coordonateur Adjoint pour son discours sur l’évènement du jour : l’anniversaire de Psy Cause Cameroun. Mais auparavant, Joseph Souck propose que le Dr. Ndonko étende sa réflexion dans les églises sous forme de sensibilisation, car beaucoup de fidèles connaissent des problèmes d’infertilité et ne savent plus souvent à quel ange se vouer. Au sujet de son questionnement sur l’infertilité comme moyen du planning familial, le Dr Ndonko dit ne pas se lancer dans les politiques de démographie et de santé. Il propose néanmoins de remonter l’histoire du planning familial depuis la conférence de Bucarest sur la population en 1974, du Caire en 1984 sur les questions de la croissance démographique. Il va proposer aux étudiants de lire le classique de Thomas Robert Malthus sur l’essai sur la population, de Boserup Esther et enfin des contemporains comme Daniel Bley et Gilles Boëtsch sur l’Anthropologie démographique.

 

Le discours sur l’anniversaire est appuyé par la présentation du gâteau d’anniversaire : « un gâteau qui cause », accompagnée d’un chant de Mireille Doungue :

5-gateau« Joyeux anniversaire,

Joyeux anniversaire,

Joyeux anniversaire Psy Cause Cameroun,

Joyeux anniversaire

Quel âge as-tu ?

Quel âge as-tu Psy Cause Cameroun ?

Quel âge as-tu ?

J’ai 1 an aujourd’hui,

J’ai 1 an aujourd’hui,

J’ai 1 an aujourd’hui chers invités,

J’ ai 1 an aujourd’hui ?

Long life to you Psy Cause

Long life to you Psy Cause Cameroun,

Long life to you Psy Cause…»

 

Le Coordinateur adjoint prononce son discours :

 

« Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs, bonsoir et une fois de plus bienvenue au siège de Psy Cause Cameroun.

 

Nous vous rappelons que nous sommes ici au siège de l’Observatoire des Comportements et des Recherches pour les Etudes de Santé (O.C.R.E.S). Un laboratoire de Recherches en Sciences Sociales et Médicales pour le Développement. Un Institut de Recherche en Psychiatrie et Santé Mentale. Une unité Mixte de Recherches sur l’Homme.

– Psy Cause Cameroun est articulé au réseau associatif Psy Cause International et à la revue Psy Cause présente par son comité de rédaction francophone dans 27 pays du monde et dont le siège mondial se trouve à Avignon.

– Ce dernier regroupe en son sein des chercheurs relevant de plusieurs disciplines : psychiatrie, médecine, santé publique, anthropologie, psychologie, sociologie, droit, histoire, géographie, écologie, radiologie et imagerie médicale… En un mot, il se situe à la pointe des débats en sciences sociales.

 

LES OBJECTIFS DE PSY CAUSE CAMEROUN

 

6-Jocelyn-Doumtsop– Ce laboratoire encadre les étudiants dans la rédaction des speechs de soutenance, rapport de stage, mémoire de Master, thèses de Doctorat.

– Notre Institut  initie les étudiants à la recherche scientifique.

– Nous relisons les travaux scientifiques.

– Nous publions des articles scientifiques à travers la revue internationale francophone Psy Cause.

– Nous organisons des ateliers de formation aux méthodes de recherche.

– Psy Cause Cameroun oriente les étudiants pour l’obtention des bourses d’études à l’étranger.

– Nous aidons à la recherche des encadreurs scientifiques à l’étranger pour étudiants de masters et thèses toutes disciplines confondues.

– Les chercheurs vous accompagnent dans le montage des protocoles de recherches.

– Nous offrons de l’espace aux étudiants pour faire des prés soutenances de leurs travaux.

– S’ajoutent des activités d’anthropologie appliquée dans le domaine de l’ethnopsychiatrie.

 

LA LOGISTIQUE ET LA DOCUMENTATION

 

Notre bibliothèque compte actuellement 2000 livres électroniques, 500 livres sous la forme papier et 70 revues. Des documents abordant les sujets les plus divers en sciences sociales, sciences de l’éducation, médecines, littératures, et autres. Tous les membres de Psy Cause Cameroun ont accès à ces documents et aux connaissances véhiculées à travers le réseau Psy Cause. Les dons jusqu’ici reçus ont permis d’améliorer nos infrastructures et nous remercions infiniment ces personnes sensibles qui se reconnaissent.

 

QUELQUES PROJETS EN COURS

 

Le mois d’octobre 2013 sera un tournant dans l’histoire de Psy Cause. Car pendant cette période, il y aura deux voyages pour communication en vue. Ainsi, sous l’invitation de Psy Cause International, le Dr Ndonko Peguy Coordonateur National de Psy Cause Cameroun est invité à pointe Noire au Congo pour un colloque internationale sur l’enfance. C’est une bonne occasion pour lui de vendre l’image de Psy Cause dans ce pays où nous ne sommes pas encore implantés. Ce voyage est un événement pour Psy Cause en général.  Cet évènement coïncide avec le congrès du Canada qui débouchera sur l’ouverture de Psy Cause Canada et donc le thème est : «  Minorités culturelles et santé mentale. IXème Congrès International du Mouvement international Psy Cause et de la revue Psy Cause du 4-6 octobre2013 à Ottawa. » Ce congrès se déroulera principalement à l’hôpital francophone Montfort d’Ottawa sous la présidence organisationnelle du Pr Raymond Tempier et du Dr Jean Paul Bossuat. Les deux colloques se tenant simultanément, il nous a semblé intéressant de nous concentrer sur l’évènement du Congo, surtout qu’il se pose actuellement un problème de disponibilité des chercheurs qualifiés à psy cause Cameroun sans oublier notre nombre encore assez réduit pour être sur plusieurs fronts à la fois ». »

 

Le Coordonnateur adjoint achève son exposé en évoquant d’autres projets plus lointains (colloques en Tunisie et en Roumanie) et conclut : « la rencontre de ce jour est une réunion anniversaire. Psy Cause Cameroun a un an. Et nous rappelons quelques faits qui ont marqué le cours de sa première année. Nous avons eu à recevoir plusieurs étudiants que nous avons soutenus dans le cadre de leurs travaux de recherche ; nous notons aussi la publication de trois articles dans la revue notamment dans les numéros 60 ; 61 ; 63. Psy Cause Cameroun a reçu le Président du réseau Psy Cause, le Dr Jean Paul Bossuat, en date du 24 février 2013, lors de la cérémonie solennelle d’ouverture et de l’inauguration de son siège à Yaoundé. »

 

7-Tchanang-Anne,Tchougnia-Jean-Pierre,-Fandio-Fangzou-Henri,-ZE-Amougou,-PotAprès les exposés et débats, les revues Psy Cause et les ouvrages exposés sont mis à la vente. Le temps du cocktail achève cette journée dans une ambiance conviviale. Il y a suffisamment à manger et à boire pour tout le monde. La photographie ci-jointe de ce temps du cocktail, montre la présence au siège de Psy Cause Cameroun, de M. Tchougnia Jean Pierre (Géomètre), M. Fandio Fangzou Henri (étudiant en économie) M. ZE Amougou (Juriste) et Mme Tchanang Anne (Acteur social). Ces invités de marques ont tenu à prendre part à l’anniversaire de Psycause Cameroun malgré leur emploi de temps pour le moins surchargé.

 

8-couloirDu couloir, certains invités suivaient l’événement. Joseph Souck pense que la salle de Psy Cause commence à devenir petite. À l’avenir Psy cause Cameroun devra déménager pour plus d’espace.

 

Le Coordonnateur National de Psy Cause Cameroun

Peguy Ndonko9-vente

Écrire les chiffres et les lettres apparus ci-dessous, dans le rectangle en dessous

12 Commentaires

  1. Du courage, allez….allons de l’avant!!!!!!!!!!!

  2. Bravo psycause Cameroun

  3. C’est formidable ce que vous faites pour nous, j’étais à votre réunion, que Dieu vous bénisse, allez de l’avant!

  4. Je connais bien le dynamisme du Docteur Ndonko Peguy, je l’ai rencontré en France. Il était mon voisin à la cité , c’est un bosseur, il faisait pratiquement deux jours sans sortir de sa chambre, plongé dans la recherche. Je ne suis pas surpris de cette initiative, il a juste besoin d’un soutien! J’ai pensé aussi qu’on peux créer Psycause dans mon pays le Sénégal, je pense déjà à Psycause Sénégal!

  5. Quelle excellente idée, mais il vous manque l’équipement!

  6. salut, je vous remercie de m’avoir fait consulter votre site. Je remercie Peguy pour ces initiatives. Je l’ai connu en 2008 à paris. Il est venu sous mon invitation de Marseille. Une sœur du Cameroun m’avait dit qu’il pouvait m’aider. En effet, je cherchais l’enfant depuis 5 ans en vain, il m’a donné des potions croyez moi, moi aussi je ne m’en revenais pas, au bout de 6 mois , je suis tombée enceinte, j’y ai amené ma camarade aussi, elle a eu son bébé. Je souhaite que toutes les femmes qui ont des problèmes d’infertilité assistent à ce séminaire, vous ne regretterez pas!

  7. Psycause cameroun est engagé dans le processus participatif de créativité et d’innovation, ce qui est un facteur déterminant de réussite des projets.

  8. J’ai fait la rencontre de Dr Ndonko Peguy à l’Institut français de Pointe Noire lors d’une confèrence qu’il a donné sur le phénomène des enfants sorciers et le lendemain, je voulais en savoir plus. J’ai alors cliqué sur les pages du net, depuis je ne fais que lire des choses impresionnantes sur ce chercheur. Il explique aisément la sorcellerie, mais je ne comprends pas comment il dit qu’il n’est pas sorcier.Comment il fait alors pour connaître autant de choses? Je l’admire beaucoup parce qu’il est simple et ouvert, il a soigné ma maman qui était malade depuis 5 mois et donc on avait déjà des sueurs froides. Long life à toi Peguy.

  9. psycause est vraiment tres sociales, j aime bien cette organisation

  10. salut, j’écris du Sénégal, je voudrais avoir les coordonnées de Dr Ndonko Peguy.

  11. Cher Peguy, je suis contente de voir que tu travailles de la sorte pour notre Pays, je te resterais reconnaissante toute ma vie , surtout lors de ton passage à Paris et le traitement que tu m’as administré. Ceux qui ne te connaissent pas peuvent encore douter de ta compétence, tu es un don de Dieu pour le Cameroun: Grâce à toi, j’ai enfanté et ma fille a déjà 5 ans d’âge, la deuxième en a 3. Que Dieu te protège!

  12. Bonjour,
    Je suis obligé t’écrire sur votre site. Je voudrais remercier le Doctuer Ndonko peguy qui à sauver la vie de mon épouse. Un ami m’avait donné son contact lorsqu’il avait vu que ma femme était en souffrance à l’hopital d’Effoulan, elle avait fait l’AVC, elle avait les sequelles d’AVC, l’hémiplégie, la goutte, le diabète, ce Docteur est venu à mon domicile soigner mon épouse, vraiment, je ne sais pas quoi dire, j’ai jamais vu ce genre de travailleur, papa Docta, merci baucoup, que le seigneur te protège! Je veux savoir seulement si vous êtes simples quand vous travailler comme, sinon, priez beaucoup sinon on peut vous tuer et le Cameroun va perdre!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA
Change the CAPTCHA codeSpeak the CAPTCHA code